Madeleine Vionnet, ma mère et moi de Madeleine Chapsal

Publié le par Mamzelle Lily

Résumé :

Madeleine Vionnet, ma marraine, et Marcelle Chaumont, ma mère, ont crée et dirigé la plus grande maison de haute couture d'avant-guerre à Paris. Elles m'ont éduquée dans le luxe, mais aussi l'exigence. Je devais être excellente en tout à l'école, aux cours de maintien, dans mon apparence. A leur image....Dès mes trois ans, j'ai assisté aux collections et peu à peu j'ai pris conscience de la grandeur de ce travail accompli par une ruche de douze cents employées, dans une discipline quasi militaire, pour créer et reproduire plus de mille modèles par an. Reste que je ressentais la futilité de ce monde aujourd'hui disparu. Une femme ne valait-elle que par ce qu'elle portait ? Ces chiffons sublimes pouvaient-ils consoler certaines d'avoir dû renoncer à un métier, à une vocation, à leurs rêves d'autonomie ?
Derrière cette coûteuse élégance se menait en sourdine un combat. C'est cette histoire ambiguë de femmes en marche vers leur libération, d'une mode à l'autre, que j'ai voulu raconter.
J'en fais partie.

Ma Critique :

Ce livre ne peut être considéré comme un roman, il s'agit d'un récit autobiographique relatant la jeunesse de l'auteur Madeleine Chapsal dans le monde de la haute couture, et notamment de la maison Vionnet, crée par la marraine de l'auteur, Madeleine Vionnet, en collaboration avec la mère de l'auteur, Marcelle Chaumont.

Malgré que ce récit soit dédié à Madeleine Vionnet, on en apprendra peu sur elle, personnellement parlant, car comme le dit si bien Madeleine Chapsal, elle savait, en fin de compte, peu de choses sur sa marraine. Ce qui est surtout mis en avant c'est son talent, sa volonté, son perfectionnisme et une ténacité à toute épreuve. Même si on se rendra compte au fur et à mesure du livre, que sa vie personnelle connaîtra quelques drames et ce depuis sa petite enfance.

Ce récit est surtout là aussi, pour relater l'émancipation de la femme, notamment l'émancipation financière, dans une époque de guerre, où toute autre femme vivait aux "crochets" de son époux.

Ne connaissant pas Madeleine Vionnet, j'ai beaucoup apprécié cette lecture dans l'univers de la haute couture. Avec en petit plus des photos illustrant le récit, et qui permettent de se rendre compte du travail effectué par cette dame passionnée.

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour cette lecture.

chapsal

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Autobiographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

MyaRosa 28/03/2010 22:17


Waouh, déjà lu, quel rythme!
L'univers de la mode ne m'attire pas plus que ça, mais ce que tu dis sur l'émancipation des femmes m'intéresse beaucoup par contre.
Allez hop, un de plus dans ma wishlist. Je regarderais s'il est dispo à la biblio.
Bisous ma Lily, bonne soirée.


Mamzelle Lily 30/03/2010 12:50



Oui tu as vu ma Mya, ai un rythme soutenu lol mais toi aussi remarques tu as un bon rythme de lecture !!!!


J'avais peur que ce soit trop axé mode & franfreluches mais c'est vraiment axé émancipation !!! En fait, tout le démontre !!!!


Gros bisous ma Mya