L 'Aîné de Christopher Paolini

Publié le par Lily

aineRésumé :

 

Eragon et Saphira, sa dragonne, sont à peine sortis vainqueurs de la bataille de Farthen Dûr que des Urgals attaquent de nouveau et tuent le chef des Vardens....

Nasuada, sa fille est nommée à la tête des rebelles. Après lui avoir prêté allégeance, Eragon entreprend avec Saphira un long et périlleux voyage vers Ellesméra, le royaume des elfes, où ils recevront les enseignements d'un vieux Dragonnier.

Pendant ce temps, Roran, le cousin d'Eragon, organise la défense de son village contre les Ra'zacs, qui au cours d'un assaut enlévent sa fiancée. Ces épreuves ont endurci le jeune homme. Plus que jamais déterminé à lutter contre l'Empire de Galbatorix, il convainc les villageois de rejoindre les rebelles au Surda. Désormais, Eragon et Roran poursuivent le même but : détruire les forces du Mal.

 

Mon Avis :

 

Sans critiquer le travail des maisons d'édition, je suis tout de même un peu lassée de lire des quatrième de couverture qui en révélent beaucoup trop sur la teneur et l'histoire d'un livre. Et ce cas se présente avec le quatrième de couverture de l'Aîné.

Passons maintenant au livre en lui-même. Difficile d'établir un avis sans spoiler ni dévoiler. Eragon a nettement pris en maturité, tout comme Saphira, grâce à sa formation de Dragonnier chez les Elfes. Certes, ils commettent [encore] quelques impairs et peuvent l'un comme l'autre agir et réagir sur le coup de l'émotion.

Bon, les passages concernant Roran m'ont paru un peu longs mais tout de même nécessaires au bon déroulement de l'histoire. Les événements s'enchaînent assez rapidement et de façon relativement logique, peu de choses m'ont semblé longues ou inapropriées dans ce livre. Oromis m'a fasciné de par son savoir, sa connaissance et sa sagesse.

J'ai un petit reproche à faire à Arya, qui je trouve souffle un peu le chaud et le froid avec Eragon, mais bon elle est, je suppose, [claire] dans ses sentiments.

Le personnage qui m'a le plus marqué est Elva, qui est à la fois captivante et terrifiante. J'ai pensé à la gamine de L'Exorciste en la voyant agir et parler.

Quant à Murtagh, ah Murtagh, je me doutais de cet événement (mais sans trop oser y croire quand même). Bref, un trés bon tome, un trés bon moment de lecture.

Une lecture prochaine de Brisingr s'impose !!!!

Publié dans Jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Véro. 15/02/2011 20:06



Nous sommes sur la même longueur d'ondes concernant ce tome...



Anne Sophie 15/02/2011 11:47



j'ai bcp aimé ce livre