Jack Spark, tome 4 : Printemps Humain

Publié le par Lily

couv24542474.jpgRésumé :

 

Tous les contes de fées ont une fin....

 

Voici un siècle que le Président-Mentor Jack Spark règne sur Concordiapolis, mégalopole utopique où les hommes coexistent avec les créatures fantastiques. Mais aujourd'hui, cet équilibre fragile est sur le point de se briser. D'un côté, 1% de privilégiés : les Fés immortels. De l'autre côté, 99% d'exploités : les humains surendettés.

 

Mon Avis :

 

Tout d'abord et selon moi, ce tome de Jack Spark peut se lire indépendamment des trois autres tomes, car il existe un glossaire permettant de comprendre l'univers de Victor Dixen mais je recommande tout de même de lire les autres livres afin de comprendre tous les tenants et aboutissants de l'histoire qui certes n'est pas complexe mais les événements étant liés, il serait difficile et dommage de ne pas tout lire.

Dans ce tome, nous retrouvons les Fés et Humains, qui vivent désormais dans une mégalopole Concordiapolis, suite à la destruction du monde dans Hiver Nucléaire. Jack Spark, l'adolescent de Redrock, gouverne désormais cette mégalopole, même s'il est peu présent dans ce tome. En effet, on le verra vraiment réapparaître que vers la fin de ce tome.

Les deux personnages principaux sont Caleb et Tiago Robespierre. Ils sont père et fils. Caleb est policier, humain et son fils Tiago est un adolescent rebelle, élève au lycée Mary-Ashley Dickinson. Le nom de famille Robespierre n'est pas inconnu car ils sont tous deux les descendants de Ti-Jean Robespierre, ami de Jack Spark et qui joue un rôle prépondérant dans Hiver Nucléaire. Tiago me rappelle un peu le fé aux cheveux bleus : Jack, pour son côté rebelle, et qui n'hésite pas à enfreindre quelques régles (même beaucoup) pour défendre ses idées.

J'avais beaucoup aimé les trois tomes précédents et je me demandais ce que l'auteur nous réservait pour ce dernier opus, me demandant quelle fin Victor Dixen allait pouvoir trouver. Et je n'ai absolument pas été déçue, il a réussi à se renouveller de façon brillante et ce tome est une petite merveille, dans la continuité des autres. Bref, cela a été un trés bon moment de lecture que je vous recommande chaleureusement.

 

Merci aux éditions Jean-Claude Gawsewitch pour cette lecture.

Publié dans Jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article